Blog header.png
  • Emilie

Accessoirisez votre pratique de yoga !

Mis à jour : 19 juin 2020

Les accessoires de yoga, avant, je croyais que c’était le mal incarné. Je l’avais déjà mentionné dans cette vidéo. Quand je parle d’accessoires, je parle notamment du coussin, de la courroie, des blocs et du traversin.


Avant, je pensais que pour « faire du vrai yoga », il me fallait le pratiquer simplement sur mon tapis, sans rien d’autre. D’où venait cette croyance, je n’en sais rien, toujours est-il que je me suis refusée à utiliser les accessoires pendant des années.


Quand j’ai commencé ma formation de professeure de yoga, il m’a été demandé d'acheter courroie, blocs et traversin, et donc a priori, puisqu’il me fallait m’équiper, il allait falloir que je m’en serve. J'étais loin d'être motivée par cette perspective, mais je me suis dit que c’était pour la formation, et que je pourrai toujours les revendre après. Oui, on peut dire que j’y allais vraiment à reculons !


Et puis, petit à petit, posture après posture, différentes variations avec des accessoires étaient proposées dans les modules de formation. Et souvent, très souvent, c’était pour adapter une posture à un corps qui n’avait pas la flexibilité de la faire telle qu’initialement prévue (moi !) et/ou qui avait de légères disproportions qui nécessitaient par exemple l’usage des blocs (re-moi !).


Donc non seulement j’ai pratiqué, mais en plus, et oui, j’ai aimé ! J’ai aimé ressentir la longueur dans mon dos quand je suis en fente basse avec des blocs sous les mains. J’ai aimé redécouvrir des postures que je n’aimais pas pratiquer avant (la partie des bras de la tête de vache ou encore la posture de la main à l’orteil couchée au sol). Des centaines de nouvelles possibilités de pratiques se sont ainsi ouvertes à moi.


Alors si comme moi, vous butez sur l’utilisation d’accessoires, je vous invite à explorer, lors de vos prochaines pratiques, l’utilisation de ces objets du quotidien :

  • Mettez un coussin au sol avant de vous asseoir en tailleur. Voire 2 ou 3 si vous le souhaitez. Vous arriverez peut-être à mieux garder le dos droit ou à être plus à l’aise dans la posture. Essayez aussi de mettre un ou deux coussins sous vos genoux en torsion allongée. Peut-être comme moi, vous y gagnerez un confort immense !

  • Utilisez une ceinture (ou tout autre objet pouvant remplacer la courroie) dans la posture de la tête de vache pour que vos mains puissent « se rejoindre » à travers elle, si elles n’y parviennent pas physiquement.

  • Utilisez 2 blocs (ou des piles de livres) pour soulever le sol à vous en fente basse. Observez si votre dos est plus droit, votre posture plus confortable. Expérimentez aussi la posture du papillon allongé, les deux genoux soutenus par des blocs (ou des coussins), et ressentez une détente encore plus profonde.

Testez, pratiquez, et voyez les différences que cela amène dans votre pratique ! Observez-vous, sans jugement, le cœur ouvert. Ce que je trouve le plus intéressant dans le processus au final, ce sont les perspectives que cela ouvre, au niveau du corps bien sûr, mais aussi au niveau de la tête : un petit accessoire peut tout changer, une petite aide peut nous offrir un monde de confort, un petit soutien et ce qui n’était pas possible le devient !


Encore une fois, ce qui se vit sur le tapis s'applique à la vie ! Bonne pratique !



56 vues

Bain Boeuf, île Maurice

  • YouTube
  • Facebook
  • Instagram
  • Pinterest

©2020 by yogaavecemilie